< Retour

L’infiltration consiste à injecter un médicament (corticoïde) qui lutte contre l’inflammation. Au niveau du rachis, cette injection peut se faire soit :
Au niveau du foramen ;
Dans les articulations rachidiennes postérieures ;
En épidurale.

La localisation de l’infiltration dépend du type de la pathologie. L’examen clinique, le scanner et l’IRM permettent de préciser l’origine de la douleur, et donc le type d’infiltration à proposer. L’objectif de cette intervention est de soulager vos douleurs. L’amélioration survient 24 à 48h après le geste.

Déroulement de l’examen

Vous êtes installé à plat ventre sur la table de radiologie.
Après désinfection de la peau et anesthésie locale, le médecin met en place l’aiguille à proximité du nerf par radioguidage (télévision), et injecte le médicament anti-inflammatoire. Pour vérifier la bonne position de l’aiguille, on peut être amené à injecter une faible quantité de produit de contraste iodé. Cet examen est bien toléré. Il se peut que vous ressentiez, au moment de l’injection, une douleur passagère semblable à celle vous ressentez lors de vos épisodes douloureux. Cette intervention ne nécessite aucune préparation. Vous pouvez vous restaurer légèrement avant l’examen.

Durée

15 minutes.

Préparation

Manifestations allergiques au liquide iodé injecté dans l’articulation. Cette complication est exceptionnelle ;
Risque d’infection, qui reste tout à fait exceptionnel si les précautions d’asepsie sont strictement observées ;
Risque hémorragique en cas de maladie de la coagulation sanguine ou de prise de médicament fluidifiant le sang (anticoagulants) ;
Malaise vagal ;
Complications neurologiques.

C’est pourquoi vous devez, avant l’examen, répondre aux questions suivantes :

Avez-vous ou avez-vous eu des problèmes d’allergie, notamment après injection d’iode ?
Avez-vous des risques de saignements : maladie du sang ?
Prenez-vous des anticoagulants ?
Êtes-vous diabétique et, si oui, prenez-vous du glucophage ?
Avez-vous actuellement une infection ?
Êtes-vous enceinte ou susceptible de l’être ?

Obtention des résultats

Après l'examen
Vous devez limiter les mouvements de votre articulation pendant 24 heures, et interrompre le sport et la kinésithérapie pendant 48 heures.
En cas de persistance de douleurs ou d’apparition de fièvre, signalez-nous rapidement ces symptômes.

Nos radiologues


Les fiches patients associées

Prendre rendez-vous

Remplissez notre formulaire