< Retour

Déroulement de l’examen

L’examen se fait en position allongée. Après avoir désinfecté la peau, on pique l’articulation afin d’y insérer doucement le produit de contraste. Seule la piqûre peut produire une légère douleur.
Après avoir retiré l’aiguille, nous plaçons votre articulation dans différentes positions afin d’en prendre plusieurs clichés.
L’arthrographie est très souvent complétée par un scanner (arthro-scanner). Celui-ci permet une étude plus fine de votre articulation, grâce à des coupes millimétriques avec reconstructions multiplanaires et en 3D. Les complications sont exceptionnelles. Cet examen ne nécessite pas d’être à jeun.

Contre-indications

Manifestations allergiques au liquide iodé injecté dans l’articulation. Cette complication est exceptionnelle ;
Risque d’infection, qui reste tout à fait exceptionnel si les précautions d’asepsie sont strictement observées ;
Risque hémorragique en cas de maladie de la coagulation sanguine ou de prise de médicament fluidifiant le sang (anticoagulants).

C’est pourquoi vous devez, avant l’examen, répondre aux questions suivantes :

Avez-vous ou avez-vous eu des problèmes d’allergie, notamment après injection d’iode ?
Avez-vous des risques de saignements : maladie du sang ?
Prenez-vous des anticoagulants ?
Êtes-vous diabétique et, si oui, prenez-vous du glucophage ?
Avez-vous actuellement une infection ?
Êtes-vous enceinte ou susceptible de l’être ?

Gênes et douleurs

Vous devez limiter les mouvements de votre articulation pendant 24 heures, et interrompre le sport et la kinésithérapie pendant 48 heures.
En cas de persistance de douleurs ou d’apparition de fièvre, signalez-nous rapidement ces symptômes.

Nos radiologues


Les fiches patients associées

Prendre rendez-vous

Remplissez notre formulaire